À propos du foie gras d’oie obtenu sans gavage

Lu sur IberGour.fr il y a longtemps… La page n’existant plus, je cite une information précieuse :

Foie gras entier d’oie ibérique

L’élaboration de ce foie gras, très innovante, permet d’obtenir un engraissement suffisant du foie d’oie de race ibérique, en voie de disparition, sans recourir à un gavage forcé et dans des conditions d’élevage conformes à la législation européenne sur le bien-être animal.

Les oies sont élevées en liberté pendant l’automne et l’hiver, s’alimentant bien plus d’elles-mêmes et de façon naturelle afin d’accumuler des réserves avant leur migration. Ainsi, au moment de l’abattage, leur foie est bien plus gros et gras qu’en temps normal et ainsi bien plus savoureux et moins amer.

La dehesa d’Estrémadure où sont élevées les oies, leur fournit des aliments de grande qualité : figues, légumineuses, glands et olives essentiellement. Toutefois, leur régime alimentaire est enrichi à base de céréales naturelles plantées sur le même domaine.

Finalement, on extraie le foie qui est salé et poivré puis cuit au bain-marie. On le coupe ensuite en deux ou trois morceaux (un foie entier pesant environ 600g) avant de le mettre en bocal (sans le presser).

Ce foie gras produit sans gavage, présenté par une petite entreprise espagnole des environs de Séville (société La Patería de Sousa) a remporté le Prix Coup de Cœur 2006 à l’Innovation au prestigieux SIAL : Salon International de l’Alimentation de Paris.

Résumons…

Une tradition multimillénaire, respectueuse des animaux, avait été industrialisée dès l’Égypte antique, pour donner la pratique barbare du gavage (essayez donc d’imaginer ce que vous ressentiriez)…

Cette tradition est maintenant remise au goût du jour par un paysan espagnol qui essuie évidemment les critiques des producteurs de « foie gras véritable », pour la plupart français… N’est-ce pas l’exemple même d’une innovation (même s’il s’agit d’une redécouverte) ?

Si les producteurs de ce nouveau type de foie gras s’organisent et communiquent astucieusement autour de leurs pratiques, les producteurs de foie gras conventionnel ont du souci à se faire. Peut-être finiront-ils par changer, eux aussi ?