Une recette de galette des rois

L’Épiphanie est passée (le 6 janvier dans la plupart des pays, sauf en France et en Belgique qui la fêtent le deuxième dimanche après Noël)… Mais ce n’est pas une raison pour ne pas manger de la galette des rois !

Deux choix s’offrent à vous : vous considérer comme un consommateur qui ne sait rien faire de ses dix doigts (sauf sortir son portefeuille) et aller l’acheter à un prix confortable, ou bien passer une heure (d’accord, une heure et demie, courses comprises) à réaliser vous-même une délicieuse galette. (Sauf la pâte feuilletée : je vous renvoie pour cela vers les ouvrages spécialisés.)

Assez parlé, voici la recette (pour 8 personnes environ) :

2 pâtes feuilletées pré-étalées
125g d’amandes en poudre
125g de beurre ramolli
125g de sucre
1 petit bouchon de rhum
1 cuiller à café d’arôme vanille liquide
3 œufs

Confectionner la frangipane en mélangeant dans un grand bol les ingrédients suivants : tout d’abord la poudre d’amandes avec le beurre, puis le sucre, le rhum et le concentré de vanille, et enfin deux œufs entiers. Mettre le tout au congélateur (et non au réfrigérateur) pendant une heure maximum, afin de raffermir la préparation, sans la faire durcir.

Dérouler la première pâte feuilletée sur une tôle graissée ou un plat à tarte. Répartir la frangipane au centre de la pâte en laissant un centimètre sur les bords, puis y placer la fève (par exemple, une amande entière, que vous pourrez ensuite croquer). Positionner alors la seconde pâte feuilletée dessus, comme pour fermer une tourte, et replier l’abaisse (le bord de la pâte) comme un ourlet, en la collant avec le blanc du troisième œuf. Faire des dessins sur ce couvercle de pâte avec la pointe d’un couteau, en piquant parfois jusqu’à la tôle. Le badigeonner ensuite avec le jaune du troisième œuf, dilué dans un tout petit peu de lait, afin qu’il prenne une belle couleur dorée à la cuisson.

Mettre à four bien chaud pour que la pâte soit vite saisie et que la frangipane reste ferme : prévoir 20 minutes à thermostat 5-6, en surveillant.

Régalez-vous !