L’humour de Ken Schwaber

Merci à Antoine Sabot-Durand pour cette anecdote savoureuse, rapportée de l’exposé d’Alexandre Boutin Lorsque quelque chose empêche Scrum de fonctionner et mentionnée dans son compte rendu du Scrum Day Paris. Elle résume à elle seule les valeurs du Manifeste agile : placer l’humain (et l’humour) au centre de nos projets…

Un jour, un consultant rencontre un grand ponte de l’agile, Ken Schwaber, et lui demande : « J’ai neuf mois pour mener à bien un projet politiquement critique, qui en requière manifestement le triple. Comment tirer le meilleur parti des méthodes agiles sur ce projet ? »

Ce à quoi Ken Schwaber répond : « Ne fais pas de l’agile, fais-le en waterfall classique. »

Le consultant, interloqué, rétorque : « Mais pourquoi, toi, un grand évangéliste de l’agile, me proposes-tu d’avoir recours à du waterfall ? »

Et Ken Schwaber de conclure : « Parce qu’en agile, on verra au bout d’un mois que ton projet ne pourra pas tenir les délais, alors qu’en waterfall, l’information n’émergera qu’au bout de sept mois. Tu auras donc plus de temps pour te trouver un nouveau job… »