Connaissez- vous la taxe Meadows ?

Comme un couple de super-héros surgi du fond des années 1970, Donella et Dennis Meadows avaient tout prévu : les problèmes et leurs solutions. Qui n’a pas lu The Limits to Growth, reparu récemment en français sous le titre Les limites à la croissance (dans un monde fini), a raté l’occasion de faire un voyage aller-retour dans le temps : les prévisions sur la croissance mondiale des années 2010, effectuées à la fin des années 1960 par ces deux chercheurs du MIT, dans le cadre du Club de Rome, se révèlent, malheureusement pour nous, d’une précision surprenante. Si vous ne le saviez pas déjà, rappelons brièvement que, d’après le scénario business as usual du modèle Meadows, nous allons bientôt heurter à grande vitesse un mur plutôt très dur (à brève échéance, dans moins de deux décennies).

Cependant, et heureusement pour nous, les Meadows ne sont pas uniquement des oiseaux de mauvais augure. Ils ont aussi des super-pouvoirs. Par exemple, celui de nous expliquer comment se débarrasser de la production de nos déchets toxiques et de nos autres vilaines habitudes, comme la programmation de l’obsolescence. (Rappelons que nous avons pris ces mauvaises habitudes afin de « favoriser le retour de la croissance » et de permettre aux hommes politiques de faire de grands sourires au journal de vingt heures, à la veille d’une élection importante.)

Écoutons donc Jorgen Randers, co-auteur des Meadows : « Une proposition est faite : elle consiste à introduire une taxe sur les produits, taxe proportionnelle au ratio de déchets dans le produit divisée par la durée de vie du produit. La durée de vie (re)deviendrait ainsi un critère fondamental, ce qui inciterait les fabricants à utiliser tous les moyens possibles pour optimiser ce ratio : une meilleure conception générale, des produits facilement réutilisables, réparables et/ou recyclables. »

Retenez donc bien cette équation (∝ signifie proportionnel à) :

Taxe_Meadows_p ∝ Quantité_déchets_p / Durée_vie_p

Et si, un jour, vous participez par mégarde à un débat de second tour d’une élection présidentielle, posez la question à votre adversaire : « Vous prétendez rétablir l’équilibre des finances publiques tout en conduisant le pays sur la voie d’un développement harmonieux, qu’attendez-vous donc pour mettre en place une mesure simple et d’effet immédiat ? Connaissez-vous la taxe Meadows ? » Effet garanti !

(Article écrit pour GreenIT.fr.)